La Bulgarie des années 1980-1990 vue par une enfant

Les cosmonautes ne font que passer est le premier roman d’Elitza Gueorguieva qui avait sept ans dans la Bulgarie communiste au moment de la chute du mur de Berlin.

Notre coup de cœur du mois est court et facile à lire. Il nous raconte la fin du communisme à travers le quotidien d’une fillette. De ce fait, le texte a une absence de hiérarchie flagrante dans les événements. C’est-à-dire que toutes les informations sont autant développées les unes que les autres. Afin de retrouver ce ton enfantin, l’auteure a utilisé le journal intime qu’elle tenait dans son enfance, ce qui a pour conséquence que, pour cette petite fille, il est tout aussi notable que sa grand-mère vienne jouer avec elle qu’on annonce la fin du régime communiste. (suite…)

Cannibale ou l’expression de la honte des zoos humains dans les années 1930

Paris, 1931, une foule de spectateurs se presse à l’entrée du Zoo de Vincennes : c’est l’inauguration de l’Exposition coloniale. Aussi appelée « zoo humain », cette curiosité touristique expose les populations colonisées par la France ainsi que leurs coutumes, leurs habitations et leur alimentation. Cet événement marque l’apothéose de la IIIème République et la puissance de la deuxième puissance coloniale au monde.

Didier Daeninckx, écrivain engagé, nous livre alors dans Cannibale en 1998, au 150ème anniversaire de l’abolition de l’esclavage, une histoire inspirée de faits réels, une dénonciation du scandale de ces zoos humains et nous instruit sur cette période de l’Histoire trop souvent oubliée. (suite…)

Lorsque tout le monde s’unit contre l’ homophobie

Le jeudi 17 Octobre 2019, les élèves de secondes et premières de l’option théâtre du lycée Fernand Darchicourt sont allés voir la pièce de théâtre Wulverdinghe de Lucien Fradin. Cette pièce évoque  le village de Wulverdinghe qui se situe dans les Flandres. C’est là-bas que vit sa grand-mère Josiane. Tout au long de ce spectacle, Lucien, vêtu d’un survêtement, dialogue avec la voix enregistrée. Il se fait également le porte-voix de la « fratrie LGBT ». (suite…)

Un parcours de mémoire par les élèves du lycée Darchicourt

Les 13 et 14 novembre 2019, des élèves de TL du lycée se sont rendus avec le Mémorial de la Shoah et la région Hauts- de –France à Auschwitz. Avec 120 autres lycéens de toute la région ils ont suivi pendant deux jours une formation sur les lieux de mémoire. Ce déplacement fait suite à la commémoration suivie à Lens le 11 septembre dernier et s’inscrit dans le projet annuel « Mémoires de la Shoah ». En février 2020, 25 autres élèves partiront à leur tour. (suite…)

Quand les élèves participent au devoir de mémoire

Ce mercredi 11 septembre 2019, les élèves de TL du lycée Darchicourt ont pu suivre les commémorations de la rafle du 11 septembre 1942 à Lens dans le cadre de leurs réflexions sur la Mémoire de la Shoah et plus généralement sur ce qu’est le devoir de mémoire. Le 11 septembre 1942, 317 Juifs de la communauté de Lens ont été arrêtés et envoyés à Auschwitz-Birkenau.  (suite…)