Sorties scolaires

REPORTAGES AU 9-9BIS: QUAND MUSIQUE ET PATRIMOINE ENTRENT EN RÉSONANCE!

Les élèves de 1ere Cinéma -Audiovisuel  consacrent cette année leurs reportages au 9-9bis, ancien carreau de fosse de Oignies. La dernière gaillette de charbon est remontée le 21 décembre 1990, mais le site continue de vivre aujourd’hui grâce à la musique et au patrimoine…Merci à Sophie Huck, Nolwen Treussier, Marie-Anne Leclerc, Alice Clivio et Yohann Bicherel d’avoir répondu aux questions des apprentis JRI!
La conservation du patrimoine au 9-9bis : un reportage de Maxine, Flore, Madeline et Laura

(suite…)

REPORTAGES A ILTV, LA TÉLÉ AU CŒUR DU BASSIN MINIER

Basée sur le site de la Fosse 9-9bis de Oignies, ILTV, la chaîne de l’agglo d’Hénin-Carvin s’est fait une place dans le paysage audiovisuel de la Région Hauts de France. Les journalistes d’ILTV vont, au quotidien, à la rencontre des acteurs du territoire et ont accepté de répondre aux questions nos élèves de 1ère Cinéma -Audiovisuel. Merci à eux!

Le reportage d’Antoine

(suite…)

Des élèves de première au théâtre Sébastopol de Lille

Le lundi 26 mars, 49 élèves de premières S et L du Lycée Fernand Darchicourt ont eu l’opportunité d’assister à une représentation théâtrale en anglais, organisée par la troupe “le théâtre en anglais”. L’occasion pour eux d’exercer leur compréhension de cette langue dans un cadre différent des cours.

La pièce, intitulée Prisoner 46664, revient sur la vie du célèbre leader et symbole du mouvement anti-apartheid en Afrique du Sud, Nelson Mandela. À travers un flashback, les élèves ont pu découvrir le combat de cet homme, de son enfance, avec son entrée à l’école où il devra prendre le nom de Nelson, à son décès en 2013, en passant par son long séjour en prison, et son élection significative à la tête du pays, en tant que premier président noir. (suite…)

Une pièce de théâtre » enflammée »

Retour sur la représentation Fahrenheit 451 de la troupe LE THEATRE EN ANGLAIS le mardi 13 février 2018. Des élèves de terminales ainsi que des premières ont eu la chance de pouvoir se rendre au théâtre Sébastopol de Lille afin d’assister à une représentation théâtrale du livre Fahrenheit 451 écrit en 1953 par Ray Bradbury, s’inscrivant dans la séquence étudiant l’écriture de la dystopie comme facteur de progrès pour l’humanité.

Cette dystopie retrace l’histoire d’un pompier nommé Guy Montag, vivant au sein d’une société où lire, s’instruire et développer un avis critique est banni. Comme nous le savons, le pompier est chargé de protéger la population (ici, des livres soi-disant dangereux). Alors, paradoxalement, dans cette nouvelle ère, il n’éteint pas le feu, il l’allume. (suite…)