Évariste, Des chiffres et des lettres

Au XIXème siècle, Évariste Gallois est passionné par les mathématiques. Ce roman nous fait découvrir différents moments de sa vie jusqu’à sa mort à vingt ans en 1832 des suites d’un duel. On compare souvent Évariste à Mozart ou encore à Arthur Rimbaud car leurs histoires sont très similaires, ce sont de jeunes prodiges de leur domaine mais qui sont morts très jeunes.

François-Henri Désérable a connu Évariste grâce à différents livres sur le théorème de Fermas dans sa jeunesse : « J’avais quatorze ou quinze ans quand j’ai lu pour la 1ère fois le nom d’Évariste Galois, dans un livre qui retraçait la quête de résolution du dernier théorème de Fermas. Je me suis renseigné sur lui et je me devais de faire connaître son histoire » confiait-il à Ouest-France.

 Ce livre est donc une biographie qui retrace la vie d’Évariste durant ses 20 années d’existence. Concernant la temporalité, les différents chapitres s’enchaînent chronologiquement même s’il y a de petites analepses dans le livre quand l’auteur évoque des souvenirs du personnage. Personnellement, je trouve ce livre bien rythmé.

On s’attache très vite au personnage malgré son sort connu d’avance. Le fait que l’on sache le dénouement avant la lecture me fascine car l’auteur arrive tout de même à nous surprendre. Pour F-H Désérable, le style de ce livre est primordial. Il sait nous plonger dans cet incroyable univers qu’est le monde des mathématiques : des calculs qui paraissent irréalisables, des théorèmes compliqués… En fait, c’est ce que j’aime dans cette histoire. Peu importe nos connaissances de Mathématiques, on peut se retrouver dans l’histoire sans problème.

Bref, si vous cherchez un roman qui traite des mathématiques ou que vous cherchez une biographie, je vous conseille fortement ce livre !

Louis 2D1


François-Henri Désérable a commencé sa carrière à l’âge de 19 ans avec son livre Tu montreras ma tête au peuple avec lequel il a gagné le prix littéraire de La Vocation.

A 27 ans, il a décidé d’écrire un roman biographique sur Évariste Galois, mathématicien du XIXème siècle qui découvrit les maths, les révolutionna et mourut à vingt ans. L’auteur souligne ce fait en lui consacrant symboliquement vingt chapitres.

Le livre débute par un prélude où dieu, « le Vieux », crée le monde d’un claquement de doigts. L’histoire d’Evariste commence vraiment par l’histoire du la rencontre de son père d’Évariste et de sa mère. On suit ensuite sa vie au collège,  le moment qu’il a passé derrière les barreaux en prison, sa rencontre avec Stéphanie jusqu’au duel dans lequel il perd la vie.

Dans cette biographie, François-Henri Désérable dit qu’« Évariste est aux mathématiques, ce que Rimbaud est à la poésie », pour comparer deux grands noms dans les deux catégories.

« Cet homme est le Verbe comme Evariste est le Nombre ; il a gravi la montagne lui aussi, une autre montagne, celle qu’avec révérence on appelle « poésie ». »

J’ai apprécié ce livre et ai été absorbé par l’histoire, notamment le moment où Evariste gravit, métaphoriquement, la montagne des mathématiques.

« Il n’en demeure pas moins qu’Evariste, très vite, gravit la Montagne des mathématiques; et très vite il fut au sommet, avec Thalès, le père, et sa cohorte de fils, Archimède, Fermat, Newton, Euclide. »

Il y a des passages que j’ai moins aimés comme les allusions sexuelles que fait l’auteur. Ainsi, il consacre tout le chapitre II à raconter comment les parents d’Évariste l’ont créé.

L’auteur, avec beaucoup d’humour, utilise des expressions contemporaines et l’époque d’Évariste au monde d’aujourd’hui, c’est très plaisant à lire. Mais le récit s’étale aussi sur l’entourage et l’époque d’Évariste sans se limiter pas à la vie du mathématicien de 20 ans mort en duel. Cela rajoute du contenu mais peut être dérangeant.

Au final, j’ai beaucoup aimé ce livre malgré ces minimes défauts.

Tom 2D1

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s