Le centenaire de l’armistice de 1918 : Trump et Poutine désintéressés ?

Le centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918 a été célébré en France. Soixante-douze chefs d’Etat et premiers ministres étaient présents : le président turc Erdogan, le roi du Maroc Mohamed VI ou encore la chancelière Angela Merkel.

Les représentants d’états conviés se sont rendus au palais de l’Élysée. Pour se rendre sous l’Arc de triomphe où s’est tenu le cérémonial, quatre autocars ont été choisis. La solution la plus simple pour emmener autant de monde mais aussi la plus rapide puisqu’elle évite un « bal des limousines » sur l’avenue des Champs-Elysées. Ces dirigeants qui ont l’habitude de se déplacer avec une garde rapprochée, étaient regroupés dans des bus teintés et blindés. Un symbole d’unité. Toutefois, trois présidents n’ont pas souhaité participer au rassemblement à l’Élysée : Donald Trump, Vladimir Poutine et Benjamin Netanyahu se sont rendus directement sous l’Arc de triomphe pour des questions de sécurité (attentats, attaques…). Le dirigeant russe et le dirigeant américain ne souhaitaient sans doute pas partager le même transport.

Donald Trump s’est déplacé dans sa Cadillac blindée, entouré par plusieurs autres véhicules. Un mode de transport pas très écologique mais en adéquation avec sa politique. En effet, Trump s’est retiré de la COP 21 qui visait à faire baisser les émissions de CO2.

Le président américain et le président russe ne sont pas passés inaperçus. Ils sont arrivés un peu en retard sous l’Arc de triomphe. Une fois réunis avec tous ses homologues, Emmanuel Macron a d’abord entrepris une cérémonie en hommage aux soldats français avant d’engager un hommage mondial.

Cette cérémonie a prôné la paix. Un paradoxe, puisque Donald Trump et Vladimir Poutine auraient relancé la course à l’armement. Deux fortes personnalités qui contrôlent deux grandes puissances mondiales. Ce dimanche, l’Élysée représentait le multilatéralisme mais absents de ce premier point de rassemblement, Donald Trump et Vladimir Poutine ont été fidèles à leur image et à leur politique.

A la fin de la cérémonie, les chefs d’États et de gouvernements sont retournés à l’Élysée pour un déjeuner auquel Donald Trump s’est rendu avec 30 minutes de retard. Un retard volontaire ou devait-il gérer, à distance, les feux dévastateurs à Malibu ? Les conjoints et conjointes ont, quant à eux, été reçus à Versailles par la première dame Brigitte Macron pour se restaurer. Ensuite, Emmanuel Macron a invité les dirigeants du monde à un forum de la paix. Vladimir Poutine n’y a effectué qu’un bref passage. Quant à Donald Trump, il a décidé de boycotter ce forum pour se rendre au cimetière américain de Suresnes.

Ce 11 novembre 2018, soixante-douze chefs d’états étaient donc présents pour célébrer le centenaire de la signature de l’armistice. Une image rare en dehors des réunions du G20 ou de l’ONU. Toutefois, Donald Trump et Vladimir Poutine ont laissé paraître, par leurs actions, un manque d’intérêt pour cette cérémonie.

Corentin FICNER- 11/11/2018

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s