Les secondes de l’année 2018/2019 : Pionniers de la réforme du Baccalauréat.

Depuis 1995 et la transformation des filières A, B, C, D en L, ES et S, le bac général n’avait plus connu de réforme importante. Mais c’était sans compter sur Monsieur MACRON qui souhaite tout changer pendant son quinquennat.

C’est Pierre MATHIOT (ancien directeur de Sciences Po Lille) qui a été chargé d’ouvrir les pistes de la réforme. Il a donc remis son rapport au ministre de l’éducation nationale Jean Michel BLANQUER ce mercredi 24/01/2018. Même si une discussion doit être menée avec les principaux syndicats d’enseignants, certaines mesures pourraient entrer en vigueur dès la rentrée de septembre 2018.

Quelle est cette réforme ?

–  Disparition des filières L, ES et S au profit de 4 matières au choix : 2 matières majeures (15 à 17 matières majeures proposées) et 2 matières mineures. Et cela à choisir dès le second semestre de l’année de seconde. Le but serait de former de vrais scientifiques, ou de vrais littéraires selon M. Mathiot avec la possibilité pour les indécis de changer plusieurs fois.

–  Un tronc commun : français, anglais, langue vivante, EPS, mathématiques-informatique et histoire géo en première puis philosophie, anglais, EPS, culture scientifique (culture et démarche scientifique qui, soit dit en passant est une nouvelle matière) et histoire géo en terminale. En première il y aurait plus d’heures de tronc commun que de spécialité et inversement en terminale.

– Accompagnement des élèves dans leur parcours au lycée avec 3 heures en première et 2 heures en terminale qui consisterait à aider les élèves à choisir l’orientation et acquérir une méthode de travail.

– Pour le Baccalauréat : 2 épreuves en première et 4 épreuves en terminale (contre 10 à 15 actuellement). L’épreuve de français serait maintenue. En terminale 2 épreuves majeures au printemps et 2 épreuves en juin dont philosophie et « un grand oral » (présentation d’un projet interdisciplinaire lié à une matière majeure). Les autres matières seront évaluées tout au long de l’année selon des modalités non encore définies. Le rattrapage devra disparaitre au profit de l’examen du livret scolaire.

Même si la présentation officielle du nouveau baccalauréat doit être faite le 14 février au conseil des ministres et que le projet doit être discuté avec les syndicats qui attendent d’être reçus, rue de Grenelle à partir du 29 janvier, nous pouvons d’ores et déjà nous attendre à ce que ce changement intervienne dès la rentrée, en effet la réforme est d’ores et déjà « en marche ».

Maxence Wyckhuys

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s