Retour sur le pilot de la nouvelle série Scream

affiche screamLe 30 juin dernier, la chaine MTV lançait sa nouvelle série, un reboot de la sanglante saga Scream : retour sur le premier épisode.

Un soir dans la petite ville de Lakewood, la jeune Nina Patterson est assassinée brutalement à son domicile. À la suite du meurtre, une vidéo postée sur le siteYoutube va avoir de lourdes conséquences sur les jeunes de la ville qui vont se rendre comptent que le meurtre de Nina est peut-être connecté à un autre qui a eu lieu une vingtaine d’années auparavant. Tous ces événements vont enclencher une série de meurtres violents et sanglants. Pour les connaisseurs de la saga originelle, le synopsis de cette nouvelle série est assez proche du premier opus de la sage Scream, sorti en 1996, qui met en scène Sidney Prescott, une adolescente poursuivit, elle et ses amis, par un tueur masqué cachant un lourd passé.

L’effet Reboot
En effet, Dan Dwarkin, un des réalisateurs, a décidé de partir des films pour recréer l’univers de Scream en fonction de notre époque. Nous retrouvons donc les types de personnages caricaturaux qui sont remis au goût du jour : la jeune fille modèle, Emma, traquée par le tueur, la blonde, le petit ami mystérieux, le copain déganté et la journaliste, ici podcasteuse… Nous retrouvons aussi le mode opératoire du nouveau Ghostface : en plus d’appeler ses victimes avant de les chasser, le tueur (qui a eu droit à un relooking) leurs envoie des sms et vidéos, ainsi que des selfies effrayant. L’histoire, qui ne cherche plus indirectement à dénoncer l’entrée de la technologie dans nos vies, dénonce maintenant notre addiction à celle-ci. « -Vous m’observez !? -Ce n’est pas ce que tu souhaitais ? Quand sur Facebook ou Instagram tu postes tes sourires parfaits, ta vie parfaite. » Le psychopathe retourne ainsi contre ses victimes la vie qu’elles mènent sur internet pour les piéger et les tuer.

La série n’est pas le film !
Ces différents changements ainsi que les multitudes d’analogies assez plaisantes pour les fans entre le premier film et le premier épisode nous poussent à faire la différence entre les films et la série. Les réalisateurs tentent de perdre les fans en introduisant des alternatives aux scènes cultes rejouées dans le pilot, comme celle du garage où à présent la blonde ressort vivante de la pièce, dans le but de nous dire que rien ne sera pareil et que la série ira beaucoup plus loin (dans le temps). Contrairement au premier film qui se finissait après le bain de sang de la fête, ici pas un seul meurtre lors de cette fête où il y aura plusieurs révélations permettant de nous laisser porter dans ce nouveau Scream. Cet épisode est donc un prologue à une nouvelle histoire, mais aussi une manière de créer de nouvelles règles s’appliquant au format série. Un « slasher » (film d’horreur mettant en scène les meurtres d’un tueur psychopathe généralement masqué) se passe en 90 minutes et dès le premier meurtre, le massacre peut commencer. Dans une série s’inspirant des « slashers », nous devons prendre le temps de connaître les personnages (tout le monde est suspect même le personnage principal) pour que le choc, lors de leurs assassinats, ne soit pas seulement dû à la scène, mais à la personne qui meurt. Un schéma un peu décevant se laisse donc prévoir : un meurtre par épisode.

Même si ouvert au nouveau public, ce premier épisode s’adresse tout d’abord aux connaisseurs de la saga de Craven qui, à ce jour, remporte un grand succès. Le jeu d’acteur est assez bon, l’histoire est prometteuse. Pourtant, même si la scène d’ouverture est assez fantastique bien qu’un peu courte, j’en attends plus pour la suite de la série. Mais laissons à la série le temps de faire ses preuves, après tout ce n’est que le premier épisode, en espérant que cela ne tourne pas en Pretty Little Liars sanglant sur chaîne cablée, sinon cette série sympathique n’aura le temps que de raconter sa petite histoire et se faire annuler au bout de ses dix épisodes.

Killian G

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s