Earth Hour : une heure pour sauver la planète

earth hourSamedi 28 mars, les lumières de plusieurs grandes villes et de grands monuments se sont éteintes. C’était la 9e édition d’Earth Hour organisé par le WWF.

Ce samedi 28 mars entre 20 h 30 et 21 h 30, les lumières du monde entier se sont éteintes au profit de la planète. Cette campagne mondiale lancée par le WWF (World Wide Fund) a lieu chaque année, et ce, depuis 9 ans. Cette opération a pour but de promouvoir les économies d’énergie en éteignant toutes les lumières et en débranchant tous les appareils électriques pour une durée d’une heure. Mais cette opération sert aussi à sensibiliser le public à un problème majeur de notre société qui est la protection de la planète, en faisant parler de cette grande cause et en impliquant le grand public.

Cette année, comme pour les précédentes années, le WWF a compté sur Earth Hour pour promouvoir toutes les actions en cours. L’ONG a misé sur la communication faisant un spot publicitaire visible sur le web demandant à tous les gens se sentant concernés par cette noble cause de participer à la 9e Édition d’Earth Hour.

Ainsi pour promouvoir la cause, plus de 300 personnalités se sont faites les ambassadeurs de cet événement mondial comme Ban Ki-moon, secrétaire générale des Nations Unies dans un communiqué.

Cette année, l’opération Earth Hour fut un grand succès, avec une mobilisation depuis l’Antarctique jusqu’à la station spatiale internationale qui a elle aussi éteint ses lumières. Elle a mobilisé plus de 172 pays ou territoires à travers le monde, avec plus de 1400 monuments emblématiques (l’Empire State Building, le siège de l’ONU de New York, la Tour Eiffel, l’Opéra de Sidney…), qui se sont éteints au profit de la planète. Sur les réseaux sociaux aussi, l’évènement a fait beaucoup de bruit notamment sur Facebook et sur Twitter (#EarthHour). L’événement a aussi permis à l’organisation écologiste de faire signer des pétitions. Par exemple, plus de 70 000 signatures ont été récoltées en Russie pour un moratoire sur l’exploitation pétrolière en Arctique.

Dans un communiqué du 30 mars, le président du conseil d’administration du WWF a écrit : « De la Terre jusqu’à l’espace, tous les peuples ont envoyé samedi soir un message clair. Il s’agit d’une demande universelle appelant à désormais placer les actions pour le climat en priorité dans les agendas internationaux. Earth Hour confirme notre conviction : pour inverser le changement climatique, nous devons agir ensemble. C’est pourquoi WWF continuera, au cours des prochains mois, à proposer des solutions fortes et globales pour le climat ».

Cette année, cette action avait une consonance particulière, étant donné que se tiendra à Paris en décembre 2015, la COP21, la conférence sur le changement climatique des Nations Unies. Alors, il ne nous reste plus qu’à agir ensemble, main dans la main, et aussi avec les ONG, pour faire pression sur les gouvernements et agir, et enfin suivre ce proverbe amérindien « La Terre n’est pas un don de nos parents. Ce sont nos enfants qui nous la prêtent ». Rendez-vous le 19 mars 2016 de 20 h 30 à 21 h 30 pour la 10e édition.

Lucas Campagne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s