L’arrivée des drones

drone

Image par Don McCullough

Dans le monde entier, de petits appareils télécommandés se promènent depuis maintenant plusieurs années. Utilisés par l’armée ou par des civils, ces engins multifonctions trouvent une pleine expansion commerciale.

Les tout premiers drones, si on peut les appeler ainsi, sont nés durant la Première Guerre mondiale quand les ingénieurs tentaient de créer des avions automatiques. L’armée ne s’est pas tout de suite intéressée à cette nouvelle technologie, n’y trouvant aucune utilisation réelle. C’est durant la Seconde Guerre mondiale que les drones commencèrent à avoir de l’intérêt pour les militaires. Ils sont alors appelés « drones », « faux bourdons », par les Anglais à cause de leur bruit. Ils ont depuis conquis l’eau, la terre et les airs, mais aussi le cœur de nombreuses personnes, pour le meilleur comme pour le pire.

Les drones contre-attaquent
Les drones ont été mis en avant pour des utilisations militaires. Que ce soit l’armée américaine avec le Predator, drone lanceur de missile, les armées européennes avec l’EADS Barracuda, drone furtif, ou l’armée israélienne avec l’Elbit Hermes 450, les hommes ne sont plus les seuls à partir au combat les yeux fermés. Pour des missions de reconnaissance, de patrouille ou d’attaque, les drones sont devenus effectivement très prisés pour leur rapidité, leur efficacité…
Mais certains n’apprécient pas l’augmentation du nombre de drones : tant qu’ils ne sont pas totalement automatisés, il est toujours possible de respecter les lois de la guerre en cas de problème éthique puisqu’il y aura toujours un responsable, mais s’ils devenaient totalement indépendants une fois activés ?

Les drones à la rescousse
Quand certains voient une utilisation militaire, d’autres pensent à une utilisation civile. Et oui, même si on en parle peu, les drones évoluent aussi dans les secteurs industriels pour faire tout et n’importe quoi ! Mais qu’ont prévu les entreprises pour ces petites machines ? Aider les secouristes à retrouver les disparus dans les montagnes ? Bien sûr. Aider les pompiers lors d’incendies ou d’inondations ? Certainement. Espionner son voisin par les airs ? Surement. Surveiller les voies ferrées pour empêcher les vols de cuivre ? En cours d’élaboration. Livrer des colis ? Bientôt en marche. Cette production de masse de drones en tout genre apporte, en plus de nouvelles perspectives, de nouvelles offres d’emplois, mais à quel prix ? Combien de personnes perdront leur travail face à ces robots ultrasophistiqués ? Quel impact auront-ils sur nos libertés ?

Amis ou ennemis ?
Alors oui, les drones vont apporter beaucoup à la société, mais ne vont-ils pas aussi apporter certains problèmes à celle-ci ? Vont-ils servir à espionner les gens comme le redoute l’artiste Adam Harvey ? Devrons-nous tous porter ces vêtements protecteurs pour garder notre intimité ? Ou n’est-ce qu’un délire paranoïaque ? À suivre …

Selma Senac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s