États-Unis… Pays des rêves ?

we are the people 1

Sam Durant, We Are The People, 2003

Parmi les 140 œuvres présentées au Tripostal dans le cadre de Passions Secrètes, certaines évoquent « le rêve américain », mais d’autres pointent plutôt « les travers de la société américaine » tel que les perçoivent les artistes.


L’œuvre We Are The People de Sam Durant reprend à un mot prêt la phrase initiale de la constitution américaine de 1787. Ces quelques mots sont tracés à la main, avec des lettres de tailles variables et de façon un peu malhabile. L’œuvre renvoie-t-elle au peuple du XVIIIe siècle ? Pas seulement ! Cette phrase est aussi un slogan qui se trouvait sur un panneau porté par des citoyens afro-américains lors d’une manifestation, il y a une cinquantaine d’années. L’artiste s’est inspiré de photographies des marches et des luttes qui ont permis aux Noirs américains d’arracher peu à peu l’égalité des droits civiques au gouvernement dans les années 60. Sam Durant a scanné le détail du panneau sur la photo de presse avant de la reproduire sur du vinyle. Le texte devient dans son œuvre, une image à caractère ironique : collée sur un caisson lumineux, ce slogan politique engagé prend l’aspect d’une simple publicité…

we are the people 2Fréquemment, l’artiste accroche l’œuvre sur des bâtiments, le slogan revient à la rue d’où il était scandé et conduit peut-être le passant à se remémorer des situations où il s’est senti parti prenant d’un groupe ou à l’inverse exclu.

Sarah Delaforge

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s