Lorsque tout le monde s’unit contre l’ homophobie

Le jeudi 17 Octobre 2019, les élèves de secondes et premières de l’option théâtre du lycée Fernand Darchicourt sont allés voir la pièce de théâtre Wulverdinghe de Lucien Fradin. Cette pièce évoque  le village de Wulverdinghe qui se situe dans les Flandres. C’est là-bas que vit sa grand-mère Josiane. Tout au long de ce spectacle, Lucien, vêtu d’un survêtement, dialogue avec la voix enregistrée. Il se fait également le porte-voix de la « fratrie LGBT ».

Ensuite, Lucien aborde les différents endroits de cette ville notamment l’école et la boulangerie qui sont dorénavant fermées, l’existence d’une fontaine magique située au fond du jardin de sa grand-mère ayant des vertus médicinales. Il nous informe que Josiane utilise la technique du Reiki qui consiste à arrêter les brûlures et soigner les yeux  qui passe par un toucher relaxant sur des points du corps. Il nous le « démontre » à travers l’histoire d’un petit garçon atteint de la conjonctivite, que sa grand-mère a guéri à l’aide de l’eau magique de la fontaine.

Le comédien nous transmet sa nostalgie en nous parlant de sa jeunesse, accompagné d’un fond musical. En effet, lors de son adolescence, il se souvient de s’être habillé avec les affaires personnelles de sa grand-mère afin de jouer au super-héros. Il se sentait  fort lorsqu’il jouait  à Wolverine pour cela, il a enlevé son haut de survêtement sur scène, mais il préférait jouer le rôle de l’Empoisonneuse  en enfilant une cape noire pailletée . Adulte, il était devenu danseur dans des bars. Lucien nous explique à travers la pièce comment il a annoncé à sa famille son homosexualité . Avec le soutien de sa grand-mère il a pu vivre sa vie amoureuse avec son petit ami David. De plus, Lucien nous apprend qu’il appartient à la Communauté Queer et qu’ensemble ils unissent leurs forces pour résister. Tout en dénonçant l’homophobie, il se met du vernis rose sur scène et raconte également les agressions vécues par les personnes gays à savoir lorsqu’ils embrassent leur conjoint(e) dans les bars. Lucien aborde aussi dans sa pièce, la maladie sexuellement transmissible qu’est le sida et nous explique qu’avec les membres de la Communauté queer, ils se réunissent dans un lieu public et rendent hommage aux personnes décimées par la maladie. Pour finir, le comédien nous transporte avec humour dans le couvent déjanté des provocantes sœurs de la perpétuelle indulgence à l’aide d’un fond musical.

La mise en scène de ce spectacle était fascinante car Lucien Fradin a su utiliser un décor simple comme le mobilier (les 5 tables de chevets, un petit palmier dans un pot ainsi qu’un tapis en forme de carré rouge mis en valeur par l’obscurité afin de focaliser le regard du spectateur au centre de la scène. Lucien a su représenter les associations s’unissant contre l’homophobie ( tables de chevets ) et a représenté les célébrités homosexuelles ( par le petit palmier ), grâce aux cinq tables de chevets, qu’il a superposé l’une sur l’autre avec un palmier dominant la structure.

Lucien nous montre donc à travers ce « totem improvisé » que les associations et certaines célébrités s’unissent contre l’homophobie. Je vous conseille fortement d’aller voir cette pièce de théâtre où émotions, tristesses, compassions mais surtout amusement sont au rendez-vous !

Adeline HOUSIAU-FLAMENT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s