SuperBowl : Pour une poignée de dollars …

1Il est chaque année le match de tous les records ! Le SuperBowl, 50ème du nom en 2016, réunit chaque année plus de 150 millions de téléspectateurs à travers le monde. Pourtant, loin des terrains se joue une guerre économique de grande ampleur.

Dimanche 07 février, Denver Broncos et Carolina Panthers s’affrontèrent  dans ce qui fut le 50ème SuperBowl de l’histoire. Loin des terrains, où les chocs casques contre casques firent rages, on observe un véritable « boom » économique pour une multitude d’agents pourtant très différents. Qualifié de « matchs de tous les records » par une multitude de médias, le SuperBowl est surtout l’allégorie de l’american Way of Life. Ainsi, le SuperBowl est chaque année représentatif des habitudes alimentaires des Américains : 12 millions de pizzas, 14 500 tonnes de chips sont ainsi consommées durant le match. Les boissons ne sont pas en reste, sodas et bières ont la cote auprès des Etats-Uniens puisque 1 milliard de Litres de soda et 50 millions de canettes de Bière sont chaque années vidées. D’après Forbes, magazine américain fervent de statistiques, le SuperBowl serait le deuxième évènement de l’année en matière de consommation de nourriture juste derrière Thanksgiving.

Une soirée que s’arrachent les publicitaires

Le SuperBowl est aussi extrêmement renommé de par les publicités qui fleurissent ses nombreuses pauses et notamment la mi-temps. Ben Stiller, Ryan Reynolds ou encore les Pokémons ont ainsi participé à une publicité cette année. Evidemment, faire passer une publicité durant le match le plus regardé chaque année représente un coût très important. Ainsi, d’après des chiffres publiés par la chaîne ABC (celle qui diffuse le match) une publicité de 30 secondes coûtait la bagatelle de 4,5 millions de dollars soit environ 4 millions d’euros. Ainsi la marque automobile Coréenne Hyundai a investi 16 millions de dollars pour diffuser 4 spots de 30 secondes, le tout dans le but d’améliorer la popularité de la marque sur le territoire américain. Ainsi, les recettes totales de l’évènement ont été estimées à un peu plus de 800 millions de dollars par la NFL elle-même.

Envie d’y assister : s’abstenir !

Si un lecteur lambda avait pour projet d’assister au match, les chiffres présentant les ventes de billets devraient l’en dissuader. Ainsi, la place la moins chère cette année ne coutait pas moins de 850 dollars soit environ 760 euros. Ce chiffre est en constante augmentation depuis le premier SuperBowl. En effet, il y a dix ans, pour le 40ème SuperBowl la place moins chère coutait 600 dollars soit un peu moins de 540 euros. En 1967, année du premier SuperBowl, tous les billets étaient vendus entre 6 et 12 dollars, ironie de l’histoire 33 000 places n’avaient pas trouvé preneur à l’époque ce qui est juste impensable aujourd’hui !

Le SuperBowl reste chaque année un véritable show comme seuls les Américains savent les faire. L’économie Américaine connaît en une soirée un véritable coup de pouce. En revanche, l’accès au match pour le plus grand nombre est presque impossible. Une Pizza-Party entre amis accompagnée de l’essentiel pack de bières apparaît comme la solution adéquate pour passer une soirée tout à fait convenable !

H.D

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s