Louvre Lens : Le thème de la prochaine exposition temporaire dévoilé

La galerie du temps au Louvre Lens

La galerie du temps au Louvre Lens

Pour faire suite aux «Désastres de La Guerre », le Louvre Lens décide de nous emmener en Égypte Ancienne dès le 5 décembre prochain à travers sa nouvelle exposition temporaire : « Des animaux et des Pharaons».

« Les désastres de la Guerre » en bas du tableau

Un résultat amer pour le musée Lensois puisque « les Désastres de la Guerre » n’ont pas réussi à «trouver leur public» et terminent loin derrière les précédentes expositions avec seulement 82 000 visiteurs contrairement à 151 000 pour «La Renaissance» 125 000 pour «L’Europe de Rubens» et 98 000 pour «Les Etrusques». Un «échec» en parti justifié par les vacances d’été où le taux de fréquentation des musées est relativement faible et par le fait que : « Les gens n’aiment pas les expositions sur la guerre et ont trop entendu parler du centenaire ces derniers temps» d’après le directeur du musée. Décevant certes, mais à double tranchant! L’exposition connaissait une fréquentation fleurissante grâce aux excursions scolaires depuis la rentrée et aurait sans doute réalisé de meilleures performances à une autre période de l’année. Avec presque 2 millions de visiteurs depuis son inauguration en 2012, Le musée de la fosse neuf n’est autre que le plus visité de France après le Louvre Paris. De quoi se consoler n’est-ce pas?

Il y a du pain sur la planche!

«Les désastres de la guerre » à peine terminés, la galerie n’a que peu de temps pour se refaire une beauté avant la prochaine exposition dédiée au «Règne animal dans l’Égypte Ancienne». Du 5 décembre au 9 Mars 2015, 430 œuvres venues de la collection Égyptologique du Louvre et des musées d’histoire naturelles nous plongerons au cœur des diverses représentations de la figure animale et du rôle qu’elle a occupé durant la civilisation pharaonique. « Un singe embrasse son petit tandis qu’un âne joue de la harpe, plus loin rugit un Lion…» Élément multiple d’un langage codé, pilier de la religion Égyptienne et source d’inspiration chez les artistes, l’exposition témoignera de la manière dont les égyptiens se sont emparés des animaux à l’époque des pyramides…

Le résultat en double teinte des «Désastres de la guerre» pourrait il se reproduire ? «Ce pays et sa civilisation ont toujours attiré foule dans les musées», «L’Égypte fascine depuis des années, l’exposition marchera!» nous disent deux habitués des musées, très sereins quant au succès que rencontrera l’exposition.

Étudiants, Familles, touristes, amateurs d’art ou curieux, espérons qu’ils répondent présent en nombre pour la grande première de cette exposition aux couleurs de l’Égypte le 5 décembre …. Ayons l’œil gourmand!

Corentin Lacroix

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s