Brouillon Kub, les artistes cubistes et la caricature 1911-1918

Le Journal amusant novembre 1912

Pendant la Première Guerre mondiale, « cubisme » s’écrivait avec un « K » et le mouvement devenait, parce que son principal marchand était d’origine allemande, un moyen de l’ennemi  pour germaniser l’esprit français ».

Les caricatures, drôles ou sottes, touchantes ou navrantes, publiées dans la presse pour dénigrer le mouvement se sont parfois retournées contre leurs auteurs. Pablo Picasso, Georges Braque et les autres « cubisteurs » se sont eux-mêmes emparés du mot « Kub » pour répliquer aux attaques.

Au-delà du jeu souvent mordant entre les défenseurs et les détracteurs du cubisme, cette exposition (du 14/06/2014 au 11/11/2014) est une étude sur la réception de ce mouvement et entend montrer des œuvres souvent peu connues en les confrontant aux publications de l’époque.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s