Vimy, une commune pleine de souvenir à revisiter.

Cent ans après la première guerre mondiale, la commune de Vimy est toujours en ébullition, mais pas pour les mêmes motivations qu’en 1917. Depuis de nombreuses années, les canons et les soldats ont laissé place aux visiteurs, de plus en plus nombreux depuis la construction de parc mémorial Canadien en 1936 (don de l’État Français fait au gouvernement canadien.)

Mary, une jeune canadienne engagée pour la « commémoration et l’alliance entre nos territoires », souhaite travailler pour le Gouvernement Canadien, et effectue donc une mission ici, à Vimy, pour le parc. De nombreuses traces de ce passé sanglant y sont présentes. Aujourd’hui, ce sont toujours les moutons qui tondent la pelouse. Le sous-sol de la crête de Vimy est encore truffé de bombes et de mines. La restauration du site est impressionnante, rien ne manque, tout a été réalisé avec le souci du détail. On s’y croirait presque, on peut voir les tranchées où les soldats ont combattu, on peut voir le « no man’s land » portant encore les marques des bombes et autres engins explosifs et il est aussi possible de visiter les souterrains. Mary nous raconte les conditions de vie difficiles de ces soldats appelés estafettes qui risquaient tous les jours leurs vies pour maintenir la liaison avec le centre de commandement et qui, en échange, recevaient le droit de dormir dans les galeries. Les amoureux de l’Histoire se sentiront comblés par la visite du site de Vimy.

Julien et Gabrielle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s